Les Etats-Unis mettent la Chine sous surveillance dans sa gestion des changes

le 19/10/2018 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Le fait de ne pas avoir fait de Pékin un «manipulateur de changes» a fait chuter le yuan à un niveau qui se rapproche du seuil de 7 contre dollar.

Les Etats-Unis laissent les mains libres à Pékin dans la gestion de sa politique de change. En refusant de faire de la Chine un «manipulateur de changes», le Trésor américain a ainsi accentué la pression à la baisse sur le yuan. Après avoir opportunément fixé le taux de change pivot de la devise...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

Sur le même sujet

A lire aussi