L’Esma veut renforcer sa supervision des institutions étrangères

le 03/10/2018 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Le Brexit pousse l’Europe à chercher à étendre ses pouvoirs de supervision sur les institutions étrangères actives sur le continent.

Siège de l'Esma (European Securities and Markets Authority), à Paris. Bloomberg
L’Esma veut réviser les points de MIF 2 traitant des institutions étrangères actives en Europe.
(Photo Bloomberg.)
La City ne sera bientôt plus dans le marché unique, plaçant une part significative de l’industrie financière européenne hors de portée des régulateurs continentaux. Face à cette réalité, l’Esma a fait écho à l’appel de Robert Ophèle, président de l’Autorité des marchés financiers (AMF), pour...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

Sur le même sujet

A lire aussi