La France empruntera 195 milliards d’euros en 2019

le 24/09/2018 L'AGEFI Quotidien / Edition de 18H

L’Agence France Trésor, à Bercy
(DR)

C’est le principal message envoyé lundi par l’Agence France Trésor (AFT) lors de la présentation du projet de loi de finance (PLF) pour 2019. Si les besoins de financements augmenteront fortement à 227,6 milliards d’euros l’année prochaine, par rapport à un montant révisé à la baisse à 198,5 milliards cette année, les émissions de titres à moyen et long terme seront maintenues à 195 milliards. Le caractère exceptionnel de cette hausse liée à une augmentation non récurrente de 17,4 milliards d’euros de la charge du déficit public qui atteindra 98,7 milliards, ainsi qu’à celle de 13 milliards du refinancement de dette émise après la crise financière, sera couvert par l'émission de titres courts qui augmenteront pour la première fois depuis 2014, de 15 milliards.

Par le maintien des émissions de dette à moyen et long terme l’AFT cherche à envoyer un signal au marché de stabilité de la trajectoire budgétaire de la France, dont les besoins de financements sont stables, entre 8% et 8,5% du PIB français depuis 2012. C’est également l’occasion de redynamiser les conditions de liquidités de la partie courte de la courbe française, dont la part dans la dette négociable totale de l’Etat a chuté à 6,7% cette année, soit son plus faible niveau depuis 1999, après avoir atteint 18,7% en 2008.

Sur le même sujet

A lire aussi