Le Brésil laisse passer le train du resserrement monétaire

le 21/09/2018 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Malgré le risque politique avant les élections et la chute du real, la banque centrale a laissé son taux Selic inchangé à 6,5% depuis mars.

Contrairement à la Turquie et à la Russie la semaine dernière, la banque centrale du Brésil (BCB) a préféré temporiser, en profitant du léger répit récent enregistré sur les marchés émergents pour ne pas relever ses taux. Malgré le rebond du real limité à seulement 0,5% depuis environ deux...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

Sur le même sujet

A lire aussi