Edouard Carmignac cède la main dans la gestion

le 12/09/2018 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Le groupe Carmignac promeut David Older au sein de ses fonds phare. Il souhaite enrayer les mauvaises performances et la décollecte.

Carmignac Gestion, place Vendôme à Paris
Siège de la société de gestion Carmignac, place Vendôme à Paris.

A la veille de ses 30 ans, en 2019, Carmignac a annoncé hier un changement d’importance dans la gestion de ses  fonds historiques Carmignac Investissement et Carmignac Patrimoine, tous deux en perte de vitesse. Dans la maison depuis 2015 et responsable de l’équipe actions depuis 2017, David Older reprend la gestion de Carmignac Investissement, un véhicule d'actions internationales de 3,96 milliards d’euros d’encours (à fin août). Elle était assurée depuis 1989 par Edouard Carmignac, le fondateur de l’emblématique société de gestion de la place Vendôme.

Carmignac Patrimoine, un paquebot «diversifié» de 18,7 milliards d’euros, sera quant à lui géré par un trio : David Older, spécialiste des technologies et télécoms, rejoint Rose Ouahba, responsable de l’équipe obligataire, et Edouard Carmignac. Ce dernier, «en tant que directeur des investissements et cogérant de Carmignac Patrimoine, sera ainsi en mesure de se concentrer sur l’allocation globale stratégique du fonds», précise le communiqué du groupe. A 71 ans, l’homme fort de la maison prend certes du recul, mais la transition se fait 100% en interne.

Carmignac veut rebondir, après une année 2017 très contrastée et un début 2018 morose. A fin juillet, la première société de gestion indépendante française affichait 54 milliards d’euros d’encours, bien loin des 60 milliards d'il y a un an. En décollecte à fin juin, elle subit notamment la contre-performance de Carmignac Patrimoine. Après avoir fait décoller la boutique grâce à sa résilience durant la crise de 2008, ce fonds emblématique ne cesse de perdre du terrain. A fin 2017, il affichait encore 22 milliards d’encours, après 2 milliards de sorties nettes de capitaux liées à l’euro fort et à un pari risqué sur Altice. Depuis le début de l’année, le fonds n’est pas parvenu à redresser la barre, avec une performance de -5,04% au 10 septembre contre +3,39% pour son indice de référence, selon le site internet de Carmignac. Sur 3, 5 et 10 ans, la comparaison est également défavorable.

Carmignac Investissement souffre lui aussi d’un retard de performance considérable sur les mêmes périodes. Ce véhicule sera désormais géré «en totalité» par la filiale luxembourgeoise du groupe, indique le communiqué d’hier. Jusqu’à présent, la délégation de gestion était partielle, comme pour Carmignac Patrimoine. Carmignac Gestion Luxembourg est dirigé depuis peu par Eric Helderlé, le cofondateur du groupe, qui a quitté ses fonctions exécutives à Paris. Sollicité par L'Agefi, Carmignac n'a pas répondu à nos questions.

Sur le même sujet

A lire aussi