Le gouvernement italien a déjà commencé à défier Bruxelles

le 26/07/2018 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Après la révision de l’emblématique Jobs Act, Rome peaufine son premier budget de relance sous la contrainte de déficit imposée par la Commission.

Le gouvernement italien de coalition a déjà commencé à détricoter une des réformes symboliques, qui avait été mise en place par le précédent gouvernement de centre gauche, mené par Matteo Renzi. En faisant adopter le 14 juillet dernier un décret-loi, dit de «dignité», le ministre du Travail Luigi...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

Sur le même sujet

A lire aussi