Les craintes des investisseurs entament la collecte des ETF

le 16/07/2018 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Les flux nets de la gestion indicielle sont tombés à moins de 11 milliards de dollars dans le monde en juin. Les actions européennes et émergentes souffrent.

Les craintes des investisseurs entament la collecte des ETF

Le millésime 2018 s’annonce moins brillant que le précédent pour les produits indiciels cotés dans le monde. La collecte des ETP (exchange traded products) n’a atteint que 10,7 milliards de dollars en juin, selon les statistiques de BlackRock, portant à 218 milliards (187 milliards d'euros) les flux cumulés sur le premier semestre. C’est nettement moins qu’à la même période de l’an passé (332 milliards), mais ce rythme reste supérieur à celui des exercices 2016 et 2015, tous deux marqués par des épisodes de correction des marchés actions.

Les tensions commerciales, le ralentissement de la croissance, la situation politique en Europe et le retrait progressif de la liquidité des banques centrales pèsent sur le sentiment des investisseurs. C’est notamment vrai pour l’Europe : les ETP exposés aux actions européennes ont subi des retraits de 12,4 milliards de dollars au premier semestre, dont 4,7 milliards en juin, ramenant les encours à 300 milliards fin juin. Les produits indexés sur les marchés actions émergents ont eu aussi connu des sorties le mois dernier (-4,9 milliards), de même que les obligations à haut rendement (-2 milliards) et les matières premières. Comme souvent, les Etats-Unis bénéficient de ce regain d’aversion pour le risque, puisque les ETF (exchange-traded funds) actions américaines et les produits indexés sur les Treasuries drainent un flux continu d’argent frais.

Sur le même sujet

A lire aussi