Les perspectives de réduction du déficit budgétaire s’assombrissent

le 13/07/2018 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

La Commission européenne ramène à 1,7% sa prévision de croissance pour la France au lieu des 2% inscrits dans le programme de stabilité.

Voilà de quoi pimenter le débat d’orientation des finances publiques qui a débuté hier à l’Assemblée nationale. Officiellement, le gouvernement table toujours sur une croissance du produit intérieur brut de 2% en 2018 et de 1,9% en 2019, soit la prévision qui figure dans le programme de stabilité...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

Sur le même sujet

A lire aussi