L’AMF propose une nouvelle approche pour identifier les fonds pseudo-actifs

le 03/07/2018 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

L’AMF propose une nouvelle approche pour identifier les fonds pseudo-actifs

L’Autorité des marchés financiers (AMF) innove dans l’analyse des fonds pseudo-actifs. Afin de faciliter l’identification de ces fonds dits « closet trackers », qui se contentent de répliquer un indice de référence tout en facturant des frais similaires à ceux de la gestion active, le gendarme des marchés financiers français a proposé mardi une approche alternative à celle de « l’active share » utilisée, entre autres, par l’Esma, l’Autorité européenne des marchés financiers.

L’AMF a testé sur près de 800 fonds français, investis dans les actions européennes entre 2006 et 2016, une méthode d’analyse privilégiant l’étude de leurs rendements et reposant sur des données de marché, « ce qui permet d’examiner davantage de fonds que les techniques antérieures », souligne l’institution. La méthode de l’AMF vise à mesurer un degré d’activité relative au sein d’une population de fonds donnée, ainsi que sa persistance dans le temps.

Cette approche « n’affranchit toutefois pas les régulateurs d’une analyse individuelle des fonds que la méthode identifie comme les moins actifs de l’échantillon », nuance l’AMF.

Sur le même sujet

A lire aussi