PSP profite de son exposition au private equity

le 13/06/2018 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Le fonds de pension canadien a dégagé un rendement annuel net de 9,8% pour son exercice clos à fin mars. Il a doublé ses encours en trois ans dans le non-coté.

Investissements PSP Investments, fonds de pension canadien, Montréal Canada
Les encours du fonds Investissements PSP atteignent 153 milliards de dollars canadiens au 31 mars 2018.
(Crédit PSP.)

L’Office d’investissement des régimes de pensions du secteur public canadien, Investissements PSP, a vu ses encours progresser de 17,4 milliards de dollars canadiens au cours de l’exercice 2017-2018 (clos le 31 mars 2018), à 153 milliards (100 milliards d’euros). Le fonds de pension affiche un rendement annuel de net de 9,8% sur la période, toutes classes d’actifs confondues. «Nous avons maintenu notre rendement malgré un marché volatil tout au long de l’année, ce qui démontre que notre orientation stratégique axée sur une diversification accrue génère des rendements», se félicite Neil Cunningham, président et chef de la direction d’Investissements PSP, nommé en février dernier.

Quelle que soit la classe d’actifs, l’investisseur a battu à chaque fois son indice de référence. La classe «placements sur les marchés publics» (actions, obligations corporates et souveraines), qui représente 50,1% de son actif net, enregistre un rendement de 8,3% contre 7,7% pour l’indice de référence. L’immobilier (15,2% de l’actif net), a rapporté 13,6% sur un an, soit 2,8 milliards de dollars, au-dessus, là encore, de l’indice de référence à 12,3%, en dépit d’un «environnement compétitif».

Les infrastructures (9,8% des encours), dans lesquelles PSP a investi 3,3 milliards au cours de l’exercice, dont 2,2 milliards en direct, affichent un rendement de 19,3%, largement supérieur aux 12,1% du benchmark. Les investissements en dette privée et en ressources naturelles, qui représentent moins de 10% du portefeuille en cumulé, dégagent aussi une surperformance.

Enfin, le private equity, activité pour laquelle PSP est davantage connu en Europe, affiche un rendement inférieur à l’indice de référence, à 12,9% contre 17,6%. Toutefois, la performance des investissements des trois dernières années, qui représentent 9,9 milliards de dollars, ont généré un rendement environ deux fois supérieur. Sur cette période, le fonds de pension a quasiment doublé ses encours dans la classe d’actifs. PSP s’est engagé à hauteur de 4,1 milliards de dollars dans 17 fonds sur l’exercice, dont 11 nouveaux partenaires, et a investi 2,3 milliards en direct. En France, il s’est illustré ces derniers mois en devenant actionnaire d’Allflex aux côtés de BC Partners, de Cerba avec Partners Group et de Fives avec son compatriote CDPQ.

Après avoir un ouvert un bureau à Londres en 2015, PSP compte désormais étendre sa présence en Asie, à partir de Hong Kong.

Sur le même sujet

A lire aussi