Un choc pétrolier ferait peser une pression supplémentaire sur les émergents

le 13/06/2018 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

La Turquie et l’Argentine, déjà très chahutées, seraient les plus vulnérables à une forte hausse des prix du pétrole équivalente à celle de 2010-2012.

Les pays émergents sont mis à rude épreuve depuis mi-avril. Les remontées du taux de change du dollar et des rendements américains, dans un contexte de guerre commerciale et de remise en cause des accords de libre-échange et de tensions géopolitiques et politiques, ont déjà fait chuter les...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

Sur le même sujet

A lire aussi