La Turquie met en lumière la fragilité actuelle des marchés émergents

le 28/05/2018 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

La hausse de taux de 300 pb et l’autorisation accordée aux exportateurs de rembourser leurs prêts en dollars n’ont pas freiné la chute de la devise turque.

La Turquie a déclenché une deuxième vague de ventes sur les actifs émergents. Après avoir procédé mercredi dernier à un relèvement surprise de 300 pb sur le taux appliqué sur les liquidités tardives, sa facilité de prêts d’urgence, pour le porter à un niveau de 16,5%, ce qui n’a pas empêché la...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

Sur le même sujet

A lire aussi