Le Brésil met un coup d’arrêt à son cycle d’assouplissement monétaire

le 18/05/2018 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Face aux risques liés à la chute récente du real, la banque centrale a préféré maintenir son taux Selic à un niveau déjà historiquement bas de 6,5%.

La banque centrale du Brésil (BCB) a saisi la pleine mesure des risques liés à la remontée du dollar et des rendements américains. L’autorité a ainsi pris le marché par surprise, en maintenant le statu quo lors de la réunion de son Comité de politique monétaire (Copom) mercredi et en semblant...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

Sur le même sujet

A lire aussi