Un hedge fund s’attaque aux fonds propres d’UniCredit

le 16/05/2018 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Caius Capital a demandé à l’EBA de requalifier une partie des fonds propres d’Unicredit.

Les textes européens sont reconnus pour leur complexité, et Unicredit pourrait en faire les frais. Caius Capital, un hedge fund basé à Londres, conteste en effet le traitement réglementaire d’une partie des fonds propres de la banque italienne. Des instruments atypiques, dits Cashes, émis en 2009...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

Sur le même sujet

A lire aussi