La Chine fait un effort supplémentaire pour ses marchés financiers

le 11/04/2018 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

La Chine fait un effort supplémentaire pour ses marchés financiers
Yi Gang, le nouveau gouverneur de la Banque Populaire de Chine (PBoC), Yi Gang
(Bloomberg)

Le nouveau gouverneur de la Banque Populaire de Chine (PBoC), Yi Gang, a profité du Forum de Boao considéré comme le «Davos asiatique» pour annoncer ce matin une série de mesures en faveur de l'ouverture des marchés chinois. Le quota des échanges boursiers quotidiens autorisés entre les places de Shanghai et de Hong Kong dans le cadre du programme Stock Connect sera quadruplé à partir du début du mois de mai pour atteindre 52 milliards de yuans, soit environ 6,7 milliards d'euros. La Chine prévoit en outre de lancer d'ici à la fin de l'année un nouveau programme reliant les marchés chinois à la Bourse de Londres. Des mesures d'assouplissement des restrictions actuelles pesant sur les investissements étrangers dans les sociétés chinoises cotées seront également annoncées avant la fin du mois de juin prochain.

Yi Gang a également donné des gages sur la libéralisation des taux de dépôts et de prêts dans le pays, ainsi que sur le mécanisme du taux de change du renminbi guidé par le jeu de l'offre et de la demande des investisseurs. Ces mesures, jugées comme étant progressives et prudentes par Yi Gang lui-même, devront néanmoins être réalisées dans un cadre de réglementation plus restrictif pour les banques chinoises et dans le maintien d'une politique monétaire neutre et prudente et avec l'objectif d'arriver à une structure d'endettement plus équilibrée, afin de préserver la stabilité financière dans le pays. La PBoC a ainsi décidé aujourd'hui, pour le deuxième jour consécutif, de ne pas procéder à ses opérations d'open market, et ainsi retiré 20 milliards de yuans dans le système pour absorber les liquidités excédentaires sur le marché.

Le contexte de tensions commerciales entre les Etats-Unis et la Chine explique certainement le moment choisi par Pékin pour annoncer ces mesures. Yi Gang a rappelé à Washington que le déficit bilatéral de la Chine avec les Etats-Unis se creusait dans le secteur des services, et que la situation du  déficit extérieur américain est liée à la baisse du taux d'épargne dans le pays, et est donc de nature structurelle. Hier, dans un geste d'apaisement des tensions, la Chine a déjà annoncé qu'elle comptait baisser prochainement ses droits de douane dans le secteur automobile.

Sur le même sujet

A lire aussi