La Fed de New York met sur orbite son nouveau taux de référence SOFR

le 04/04/2018 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

L’autorité a publié hier à 1,80% le premier fixing quotidien du taux, considéré comme le substitut le plus crédible au Libor dollar actuel.

taux de référence Libor
(Crédit Thinkstock.)

Il faudra sans doute bientôt s’habituer au SOFR (Secured Overnight Financing Rate). Il s’agit en effet du nouveau taux de référence publié par la Réserve fédérale de New York, qui devrait remplacer le Libor (London Interbank Offered Rate) dollar. Il est calculé sur la base des transactions réalisés la veille sur les prises en pension (repo) au jour le jour du Trésor, qui comprennent les opérations tripartites et celles des opérations «en vrac», dites general collateral finance (GCF). Inauguré mardi, il a été fixé hier en début de matinée pour la première fois à un niveau de 1,80%. Il se situe légèrement au-dessus du haut de la fourchette haute des taux Fed funds, qui a été relevée le 21 mars à 1,75% lors de la dernière réunion de la Fed, mais également du Libor au jour le jour, fixé hier à 1,70%.

Le SOFR est un taux plus large du coût de financement au jour le jour du Trésor américain, qui a enregistré un niveau de volumes de 849 milliards de dollars hier, même s’il devrait être plus volatil en périodes de fin de mois et de trimestres, jours de hausse des contraintes de bilans bancaires. «Contrairement au Libor, qui est un taux interbancaire, le SOFR est un taux au jour basé sur les transactions de refinancements sur les titres du Trésor et est destiné à être utilisé sur les contrats de dérivés comme c’est déjà le cas actuellement du taux effectif des Fed funds pour les contrats de swap OIS. Le SOFR n’est pas un taux à terme et n’intègre pas une composante crédit reflétant les coûts d’emprunts des banques, et donc les investisseurs habitués au Libor devront voir le nouveau taux avec un œil neuf», explique SG CIB.

Le CME (Chicago Mercantile Exchange) a déjà annoncé qu’il lancerait dès le 7 mai prochain des contrats futures indexés sur le SOFR, de périodicité trimestrielle autour des 20 des mois de mars, juin, septembre et décembre, ainsi que des contrats de périodicité mensuelle, autour du 7 de chaque mois. Ils viendront s’ajouter aux contrats Eurodollar, Fed funds et sur les titres du Trésor cotés sur le marché monétaire à terme américain. Leur pérennité dépendra ainsi de leur capacité à générer des niveaux de liquidités suffisants.

Le Comité des taux alternatifs de référence (ARRC) fixe à fin 2021 son projet de création de taux à terme de référence basés sur le SOFR. La substitution avec les taux Libor actuels a donc peu de chances d’être concrétisée avant cette date.

Sur le même sujet

A lire aussi