Le plan américain sur les infrastructures attendra les élections de mi-mandat

le 30/03/2018 L'AGEFI Quotidien / Edition de 18H

Le plan américain sur les infrastructures attendra les élections de mi-mandat

Le président américain, Donald Trump, a estimé jeudi qu'il n'y aurait probablement pas de vote au Congrès consacré au plan infrastructures avant les élections de mi-mandat le 6 novembre prochain. «Nous devrons probablement attendre après les élections parce que les démocrates disent: 'Ne lui donnez pas une autre victoire'», a-t-il déclaré lors d'un discours sur les infrastructures dans l'Ohio.

Donald Trump avait présenté le 13 février un plan visant à mobiliser plus de 1.500 milliards de dollars, en majorité issus de capitaux privés, pour rénover les infrastructures américaines vieillissantes.

Selon ce projet, qui nécessite l'approbation du Congrès, l'Etat fédéral devrait consacrer 200 milliards de dollars sur la décennie pour améliorer routes, autoroutes, ponts et construire des réseaux numériques à large bande. La question sera de savoir comment les Etats, les collectivités locales et le secteur privé vont être incités à apporter le reste des financements.

Construites pour la plupart entre les années 1950 et 1970, les autoroutes, routes, ponts, voies ferrées, aéroports et autres infrastructures sont en très mauvais état, «en décrépitude» aux dires du président américain, faute d'avoir été entretenues et modernisées au fil du temps.

«Nous allons transformer nos routes et nos ponts d'une source de frustration infinie en une source d'une incroyable fierté. Et nous allons le faire en respectant le budget et en avance sur le calendrier», a assuré Donald Trump.

A lire aussi