Theresa May joue la carte du pragmatisme

le 05/03/2018 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Lors de son discours de Mansion House, la Première ministre britannique a reconnu que Londres devra faire des concessions.

Sous les dorures des plafonds de Mansion House, Theresa May a résolument fait preuve de réalisme vendredi. Après les interventions de Lancaster House et de Florence, le discours de Mansion House se voulait autant un message à l’intention de la frange la plus eurosceptique de son parti qu’à l...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

Sur le même sujet

A lire aussi