La correction boursière s’étend en Europe

le 06/02/2018 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

La correction boursière s’étend en Europe
(Fotolia)

La correction boursière est repartie de plus belle ce mardi sur les marchés européens. Après avoir abandonné lundi 1,6%, l'indice Stoxx 600 chutait à la mi-séance de plus de 2%. La dynamique de la veille a été renforcée par la clôture des indices boursiers américains, le S&P 500 ayant finalement plongé de 4,1% lors de la séance de lundi. La place de Paris cédait pour sa part plus de 2,5% à la mi-séance, tout comme le Dax allemand et le Footsie londonien.

« Les marchés actions ont été soutenus pendant un certain temps, une consolidation n'est donc pas une surprise », écrivent les spécialistes de JPMorgan. « Le début d'année a été particulièrement positif à la faveur de flux d'investissement records », renchérit Jean-Marie Mercadal, directeur en charge des gestions chez OFI AM.

Ce mouvement s’accompagne d’une nette hausse de l’indice mesurant la volatilité de l'indice Euro Stoxx 50, qui grimpe de plus de 40%. L'indice Vix américain a connu mardi sa plus forte envolée depuis plus de deux ans.

Paradoxalement, la chute des marchés boursiers ne se traduit pas par une nette appréciations des valeurs refuges telles que l'or, le franc suisse et le yen. Le franc suisse cède ainsi du terrain face au dollar et à l'euro tandis que le yen est quasi stable face au dollar. De son côté, l'once d'or gagne 0,7% à 1.345 dollars, le taux à 10 ans allemand baissant quant à lui de 6 points de base, à 0,67%.

« Si l'on était dans une réelle situation de panique, le cours de l'or s'apprécierait davantage que de 40 dollars en une séance. C'est l'une des raisons pour lesquelles nous pensons que la correction est saine », note le courtier Think Markets.

Sur le même sujet

A lire aussi