Le CAE soutient la relocalisation en zone euro des CCP «super-systémiques»

le 06/12/2017 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

La relocalisation forcée augmenterait les coûts de transaction mais permettrait d’assurer une résolution dans l’intérêt européen en cas de crise.

Le risque de fragmentation des marchés de capitaux mondiaux issu de la décision du Royaume-Uni de quitter l’Union européenne inquiète l’industrie, particulièrement en cas de relocalisation forcée des chambres de compensation en euro au sein de l'Union. Une baisse de la liquidité engendre en effet...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

Sur le même sujet

A lire aussi