Les marchés intègrent un passage de l’Afrique du Sud en catégorie spéculative

le 15/11/2017 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Le pays a concédé hier une forte hausse des rendements lors de son émission, avant la prochaine revue de note de Moody’s et S&P Global Rating.

L’Afrique du sud paye de plus en plus cher son instabilité politique. Le pays a levé hier un montant plus faible que prévu de 2,4 milliards de rands lors d’une émission souveraine multitranche d’obligations en devise locale de maturité 2031, 2037, et 2044. Il a concédé des rendements respectifs...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

Sur le même sujet

A lire aussi