La livre pâtit de négociations au point mort sur le Brexit

le 13/10/2017 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

La devise britannique reculait hier contre euro et dollar, et a même effacé la moitié de ses gains enregistrés après les attentes d’une hausse de taux de la BoE.

conférence de presse de David Davis et Michel Barnier à l’issue du 5e round des négociations sur le Brexit le 12 octobre 2017 à Bruxelles.
Conférence de presse de David Davis et Michel Barnier à l’issue du 5e round des négociations sur le Brexit le 12 octobre 2017 à Bruxelles.
(Photo UE Commission européenne.)
La livre sterling est plus que jamais ballottée au gré des négociations sur le Brexit, et des revirements de la Banque d'Angleterre (BoE). La devise britannique a connu un nouvel accès de faiblesse hier, à la suite cette fois-ci du constat d’échec dressé par Michel Barnier, négociateur en chef de...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

Sur le même sujet

A lire aussi