Le FMI a peine à croire à un retour de l’inflation salariale

le 28/09/2017 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

La faible productivité et la hausse du temps partiel non choisi brident la croissance des salaires, même dans les pays où le chômage est retombé au niveau d'avant-crise.

C’est l’un des casse-tête des banques centrales dix ans après la crise financière. La boucle prix-salaires semble brisée, et la reprise de l’emploi ne se traduit pas aujourd’hui par une inflation salariale. Le Fonds monétaire international s’est à son tour penché sur la question dans l’un des...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

Sur le même sujet

A lire aussi