Les émissions de dette de la France continuent de grimper

le 27/09/2017 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

Les émissions de dette de la France continuent de grimper
Le ministère de l’Economie et des Finances abrite l’Agence France trésor
(Bloomberg)

Les émissions d’obligations d’Etat à moyen et long terme net de rachats que devra réaliser l’Agence France Trésor (AFT) au cours de l’année 2018 augmenteront de 10 milliards d’euros par rapport à celles de 2017 pour atteindre un montant de 195 milliards d’euros. Malgré cette nouvelle hausse dans un contexte où la BCE pourrait réduire progressivement ses achats de titres d'Etat, le poids des émissions rapporté au PIB restera situé dans une fourchette comprise entre 8% à 8,5%, au sein de laquelle elle s’est stabilisée depuis 2013.

L'AFT fait l'hypothèse que le rendement de l’OAT à 10 ans devrait se tendre progressivement pour atteindre un niveau de 1,85% fin 2018.

Dans le cadre de l’adoption ce matin du projet de loi de finances pour 2018 par le Conseil des ministres, ces émissions seront destinées à couvrir une grande partie des besoins prévisionnels de financement de la France attendus en hausse de près de 12 milliards d’euros par rapport à cette année à 203,3 milliards, dont 82,9 milliards pour couvrir le déficit, 120,1 milliards pour assurer l'amortissement de la dette à moyen et long terme de l’État qui viendra à échéance l’an prochain et 300 millions d’autres besoins de trésorerie.

Les rachats de dette arrivant à échéance dans les deux prochaines années ont déjà atteint 18 milliards d'euros sur les sept premiers mois de l’année 2017, alors qu’ils étaient de 27,3 milliards sur l’ensemble de l’année 2016. Pour 2017, les émissions de dette à moyen et long terme nettes des rachats restent inchangées à 185 milliards d'euros. À la fin du mois de septembre, l’État a émis en termes bruts 173,6 milliards d’euros de dette à moyen et long terme.

Sur le même sujet

A lire aussi