La Sicav de place Emergence mise sur VIA AM

le 12/09/2017 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Le compartiment dédié aux gérants actions a confié 50 millions d’euros de seed money au spécialiste de «l’approche quantitative à la Warren Buffett».

La Sicav de place Emergence mise sur VIA AM
Emergence fournit des capitaux à gérer aux jeunes sociétés de gestion françaises innovantes.

Le deuxième compartiment de la sicav Emergence dédié à l’incubation de gérants actions a lancé son programme d’investissement. Le véhicule, qui a pour l’heure levé 220 millions d’euros auprès de grands institutionnels français, vient en effet de confier 50 millions de seed money à VIA AM. Ce montant sera fléché vers le fonds VIA Smart Equity Europe, qui dépassera ainsi les 150 millions d’euros.

Emergence, dont le gérant délégataire NewAlpha étudie actuellement une trentaine de dossiers, boucle ainsi son seizième investissement.

«Le ticket investi dans VIA AM est un montant record pour la sicav Emergence», souligne Philippe Paquet, managing partner chez NewAlpha. Cela traduit l’augmentation de la taille du compartiment Actions 2 par rapport à ses deux prédécesseurs ainsi que notre volonté d’accroître notre soutien aux sociétés de gestion indépendantes qui alimentent l’innovation dans les domaines de l’investissement.»

Alors qu’Emergence Actions 1 totalise 200 millions d’euros, contre 150 millions pour le compartiment dédié aux fonds de performance absolue, le deuxième compartiment actions entend cette fois-ci atteindre la barre des 300 millions d’euros. Un engagement complémentaire de 30 millions d’euros devrait d’ailleurs être signé dans les prochaines semaines. Parmi les investisseurs d’Emergence Action 1 figurent notamment la CDC, CNP, la Macif, AG2R La Mondiale, Malakoff Médéric et EDF.

«L’approche quantitative à la Warren Buffett», selon les mots du président d’Emergence, Alain Leclair, a séduit le comité d’investissement de la Sicav. «Notre approche fusionne deux techniques mariant d’une part une méthode d’investissement qui systématise les stratégies des plus grands stock pickers de l’histoire, et d’autre part un travail de normalisation à grande échelle des données comptables des entreprises», explique Guillaume Dolisi, l’un des trois fondateurs de VIA AM.

Créée en 2015 avec le soutien du groupe bancaire suisse Eric Sturdza, qui met notamment à sa disposition son infrastructure commerciale, la société dispose d’une équipe de recherche et de gestion de cinq personnes à Paris, tandis que la partie middle office/risques est orchestrée par quatre personnes au Luxembourg. Désormais à la tête de 450 millions d’euros d’encours, VIA AM entend s’appuyer sur la crédibilité du label Emergence pour développer et internationaliser sa clientèle institutionnelle. Elle vient d’enregistrer ses fonds en Allemagne et au Royaume-Uni.

Sur le même sujet

A lire aussi