Les agriculteurs français peuvent souffler

le 14/08/2017 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

La récolte française devrait largement rebondir, en qualité et en quantité, alors que les autres producteurs européens sont à la peine.

Culture de céréales, champ de blé.
Le blé français, dur et tendre, affiche cette année une teneur en protéine élevée.
(Photo UE European Commission.)
Les producteurs de blé français vont pouvoir oublier l’été dernier, marqué par une moisson de qualité historiquement faible, pénalisé par de fortes pluies et des inondations au printemps. Cette année, quantité et qualité sont au rendez-vous, d’après de premières estimations publiées la semaine...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

Sur le même sujet

A lire aussi