Le Japon espère traverser sans heurts sa mini-crise politique

le 07/08/2017 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Le Premier ministre Shinzo Abe a remanié à la marge le gouvernement pour faire remonter sa cote de popularité en berne et poursuivre ses Abenomics.

Les Abenomics risquent de s’effriter. Le premier ministre Shinzo Abe a décidé la semaine dernière de procéder à un remaniement de son gouvernement et du Parti libéral-démocrate (PLD), dans le but de mieux contrôler ses rivaux politiques et relancer sa cote de popularité entamée par des affaires,...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

Sur le même sujet

A lire aussi