La Fed devrait achever la réduction de son bilan entre 2020 et 2023

le 13/07/2017 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Dans un document publié lundi, la Fed de New York estime que le plan détaillé en juin permettra de ramener la taille du bilan à 2.900 milliards de dollars.

La Fed devrait achever la réduction de son bilan entre 2020 et 2023
(Photo Fed.)

La voie du processus de réduction de la taille du bilan de la Fed semble toute tracée. La Fed de New York a ainsi publié lundi un document présentant ses prévisions en termes de détention de titres de la Réserve fédérale américaine au sein de son portefeuille SOMA. Ces nouvelles projections intègrent le programme de réduction progressive des réinvestissements des coupons de Treasuries et de MBS qui arrivent à maturité sous forme de plafond, détaillé lors de la dernière réunion du FOMC du 14 juin. Elles tiennent aussi compte des prévisions financières, de celles du début du processus de réduction de bilan, ainsi que de sa taille et de sa composition sur le long terme, collectées au cours du mois de juin par la Fed de New York tant auprès des primary dealers que des autres acteurs de marchés.

Le scénario central montre que le bilan de la Fed serait normalisé au quatrième trimestre 2021, lorsque le montant total de titres détenus aura été ramené à moins de 3.000 milliards de dollars, alors qu’il approche aujourd’hui 4.200 milliards. Le scénario le plus pessimiste prévoit un bilan normalisé dès début 2020 à 3.500 milliards, le scénario le plus optimiste tablant sur une normalisation au deuxième semestre 2023 à un niveau nettement plus faible de 2.400 milliards, certes équivalent à celui de 2010 mais plus élevé que ceux d’avant 2007, de 850 milliards. Le poids des Treasuries dans le bilan remonterait de 58% actuellement à un niveau compris entre 67% et 80% une fois le processus de normalisation achevé à horizon 2025 au détriment des MBS, dans la logique dévoilée par la Fed.

Ces prévisions intègrent le scénario d’une remontée progressive des taux Fed funds jusqu’à un niveau terminal de 2,75%, avec un rendement des Treasuries à 10 ans qui atteindrait environ 3,2% et un taux hypothécaire à 30 ans (déterminant pour les remboursements anticipés de MBS) à environ 5,1% sur le long terme.

Les minutes de la dernière réunion du FOMC ont montré que la stratégie de réduction de la taille du bilan de la Fed sera progressive et automatique pour éviter une sur-réaction des marchés et que l’autorité attend un impact limité de ce processus sur les rendements. Si 174 milliards de dollars de Treasuries et 117 milliards de MBS arrivent à maturité en 2018 et que 252 milliards de Treasuries et 78 milliards de MBS seront réinvestis, un choc obligataire mettrait en péril la réduction des détentions de MBS, qui s’effectue par remboursements anticipés.

A lire aussi