Euronext met la main sur le spécialiste de la réunion sans papier iBabs

le 10/07/2017 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

Euronext met la main sur le spécialiste de la réunion sans papier iBabs
(Bloomberg)

Euronext a annoncé ce matin la finalisation de l’acquisition de 60% du capital d’iBabs, une société néerlandaise spécialisée dans la simplification de l’organisation de réunions, pour 30,1 millions d’euros. L’entreprise qui propose de dématérialiser tous les documents nécessaires à la tenue de réunions a généré un chiffre d’affaires de 5,9 millions d’euros en 2016 et réalisé une marge de 64% avec un excédent brut d’exploitation (EBITDA) de 3,8 millions d’euros. La société, qui revendique près de 1.000 clients en juin 2017, a enregistré une croissance de son chiffre d’affaires de 29% sur un an, au premier semestre de cette année.

« Cette acquisition renforce notre engagement à rendre la vie des entreprises plus simple, plus sûre et plus productive », a déclaré dans un communiqué le patron de la Bourse pan-européenne, Stéphane Boujnah. L’opération se veut compléter l’offre actuelle de services aux émetteurs d’Euronext, mais l’offre d’iBabs s’adresse à un panel plus large de sociétés et également à des institutions publiques.

L’opération, qui a été financée par de la dette, doit augmenter les bénéfices d'Euronext avant la prise en compte de synergies. Elle s’inscrit dans le cadre du plan stratégique de l’opérateur présenté en 2016 et baptisé « Agility for Growth ». Celui-ci prévoyait que la Bourse consacre entre 100 et 150 millions d’euros à des acquisitions et développement de projets. En février dernier, Euronext a annoncé avoir mis la main sur l’entreprise néerlandaise spécialisée dans l’organisation de webcast et webinars, Company Webcast. La Bourse a également fait savoir en mai qu’elle allait prendre le contrôle de 90% du capital la plate-forme de trading électronique sur les changes FastMatch pour 153 millions de dollars.

Cette acquisition n’a cependant pas grevé l’enveloppe dédiée aux acquisitions. Ce week-end, Stéphane Boujnah a par ailleurs évoqué une capacité de 2 milliards d'euros pour la croissance externe.

Sur le même sujet

A lire aussi