Le gérant iM Global Partner se repose à 100% sur Amundi Services

le 07/07/2017 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

L'ancien Montmartre AM confie toute sa chaîne de traitement à la filiale du Crédit Agricole, qui franchit ainsi un pas dans la prestation de services pour compte de tiers

Le gérant iM Global Partner se repose à 100% sur Amundi Services
Amundi Services compte une quinzaine de clients qui utilisent tout ou partie des solutions proposées
(Photo Bloomberg.)

Entrée, plat et dessert pour iM Global Partner. La société de gestion multi-boutique vient de confier à Amundi Services l’intégralité de sa chaîne de production, allant de la tenue de positions en front- office jusqu’au reporting, en passant par l’exécution des ordres. L’ancien Montmartre AM, racheté par iM Square fin 2016 et rebaptisé dans la foulée, réalisait jusqu’à présent une bonne partie de ces tâches en interne.

C’est la première fois en France qu’un gérant adopte ce tout-en-un destiné aux sociétés ayant de 200 millions à 10 milliards d'euros d'encours, au lieu de se servir à la carte. «Amundi Services compte une quinzaine de clients qui utilisent tout ou partie des solutions proposées, mais iM Global Partner est le premier à s’équiper à 100% au travers de l’offre ‘asset manager in a box’, explique Lionel Sancenot, directeur d’Amundi Services. C’est une offre que nous estimons particulièrement adaptée au marché français des sociétés de gestion», qui en comptait 630 à fin 2016, certaines de très petite taille.

Un coût indexé sur les encours

Pour iM Global Partner, l’intérêt est de pouvoir concentrer son équipe de cinq personnes sur la gestion et la distribution, ainsi que sur les fonctions imposées par le régulateur. Le tout en évitant un recours chronophage à différents prestataires – éditeurs de logiciels, valorisateurs… – sur les divers maillons de la chaîne. «Nous faisons le même métier et parlons le même langage, ce qui permet de gagner du temps sur l’expression de nos besoins. Entre la signature du memorandum of understanding et la mise en production, il s’est passé moins de trois mois», précise Philippe Sénéchault, directeur des risques de iM Global Partner. Le prix de la prestation est indexé sur les encours gérés, que la société espère porter à un milliard d’euros d’ici trois ans.

De son côté, Amundi marche dans les pas de BlackRock. Le géant américain a fait de sa division solutions un relais de croissance, avec son système Aladdin, donné favori pour équiper BNP Paribas Asset Management. La filiale cotée du Crédit Agricole, qui a lancé la marque Amundi Services en octobre 2016 pour cette activité, espère y dégager 50 à 80 millions de revenus d’ici à 2020.

Sur le même sujet

A lire aussi