La sortie de la politique monétaire accommodante de la BCE s’annonce délicate

le 29/06/2017 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Les tentatives du vice-président de la BCE pour calmer le jeu ont freiné les tensions sur les taux mais n’ont pas empêché l’euro de frôler 1,14 contre dollar.

Mario Draghi a ranimé un marché léthargique. L’effet produit par le discours prononcé mardi à Sintra par le président de la BCE s’est prolongé, avec la poursuite de la hausse du rendement du Bund, malgré un léger resserrement des spreads hier, alors que l’euro a même frôlé une parité de 1,14...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

Sur le même sujet

A lire aussi