Aberdeen AM abandonne le statut de filiale en France

le 07/06/2017 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

La structure française du gestionnaire d’actifs écossais va devenir une simple succursale d'ici à fin septembre. La réorganisation touche toute l'Europe.

Aberdeen Asset Management
La filiale française d’Aberdeen Asset Management change de statut juridique.

Aberdeen Asset Management (Aberdeen AM) modifie le statut juridique de son entité française. Aberdeen Asset Management Gestion, la structure française du gestionnaire d’actifs écossais, va en effet abandonner son statut de filiale pour devenir une succursale, a confirmé à NewsManagers un porte-parole de la société de gestion. «Cette décision s’inscrit dans le cadre d’un projet européen visant à harmoniser nos structures opérationnelles et à simplifier notre modèle économique», précise ce porte-parole d’Aberdeen AM.

De fait, ces modifications juridiques ne sont pas spécifiques à la France. «Ce projet concerne 10 pays européens où nous avons des bureaux et il devrait être finalisé d’ici à la fin du mois de septembre», indique le porte-parole d’Aberdeen AM. «La réorganisation de notre modèle opérationnel en Europe s’est étalée sur plusieurs années, ajoute-t-il. L’alignement et la simplification de nos opérations à travers l’Europe nous rendront plus efficaces et mieux à même de répondre aux besoins de nos clients.»

Bien que distincts du projet de fusion en cours avec Standard Life, ces changements de statut juridique «faciliteront la fusion et le rapprochement des activités européennes d’Aberdeen et Standard Life», précise le porte-parole. De même, ces changements juridiques «doivent nous permettre d’être mieux placés pour répondre aux conséquences des négociations en cours dans le cadre du Brexit en adaptant notre modèle opérationnel en Europe», selon ce même porte-parole.

Dans l’Hexagone, ces changements juridiques ne sont pas de nature à remettre en cause l’activité d’Aberdeen AM. «La France reste un marché clé pour nous et notre bureau de Paris maintiendra sa présence sur le terrain afin de nous permettre de servir nos clients et de les aider à atteindre leurs objectifs d’investissement à long terme», indique-t-on chez Aberdeen AM.

La préparation au Brexit oblige les sociétés de gestion à revoir leur organisation juridique sur le continent. La perspective d’économies, au cœur du rapprochement entre Standard Life et Aberdeen, pèse également dans la réflexion. C’est d’ailleurs ce qui a poussé State Street Global Advisors à engager fin 2016 une restructuration plus profonde encore, avec l’abandon de son statut de société de gestion à Paris au profit de Londres et Dublin. Elle devrait se traduire par la suppression de 60% de son effectif en France.

Sur le même sujet

A lire aussi