Lyxor consolide ses positions sur le segment des ETF

le 19/05/2017 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Numéro deux en Europe selon Morningstar, la filiale de la Société Générale a déjà engrangé en 2017 une collecte de 5,6 milliards d’euros, soit le double de celle de 2016.

Lyxor consolide ses positions sur le segment des ETF
Les initiatives donnant accès aux particuliers à des portefeuilles diversifiés d’ETF se sont multipliées.
(Crédit Fotolia.)

L’année 2017 a bien démarré pour Lyxor Asset Management. Dans un contexte de marché dynamique pour les fonds indiciels cotés (ETF), la filiale de gestion de la Société Générale a engrangé à la mi-mai une collecte nette de 5,6 milliards d’euros, soit près de deux fois celle de 2016. En y ajoutant l’effet de marché, les encours d’ETF de Lyxor ont grimpé de 17% depuis fin décembre, à 60 milliards d’euros. Selon Morningstar, le gérant a ainsi ravi à Deutsche Bank son rang de deuxième fournisseur de fonds indiciels en Europe derrière iShares, la marque grand public de l’américain BlackRock.

«Nous avons capté 14% des 40 milliards d’euros de flux nets dirigés vers les ETF en Europe depuis janvier», souligne Arnaud Llinas, le responsable mondial de l’activité ETF de Lyxor. Quasiment en ligne avec l’objectif du groupe de capter 15% de la collecte nette des ETF en Europe, cette performance a permis à Lyxor de faire passer sa part de marché de 9,9% à 10,4% entre la fin 2016 et la mi-mai. iShares a de son côté collecté 9,7 milliards d’euros pour porter ses encours à 272 milliards, soit une part de marché de 45% selon Morningstar.

Leader en France et en Italie, Lyxor a poursuivi sa stratégie de partenariat pour profiter de la croissance du marché européen des ETF, qui avoisine pour l’heure 25% en rythme annualisé. En novembre, le gérant s’est associé avec Altaprofits.com pour lancer une offre de gestion pilotée, dans la continuité de l’accord scellé en janvier 2016 avec le courtier Assurancevie.com pour lancer un outil d’aide à l’investissement via des ETF. Comme l’an dernier avec l’Unep, Lyxor s’est aussi associé avec Primonial en janvier dernier pour renforcer ses positions auprès des conseillers en gestion de patrimoine, avec un nouveau contrat d’assurance vie.

«L’un des facteurs d’accélération du marché en 2017 est la pénétration du segment de la clientèle retail, y compris la banque privée qui est de plus en plus friande d’ETF notamment dans la gestion sous mandat, relève Arnaud Llinas. Les initiatives se multiplient aussi pour donner accès aux particuliers à des portefeuilles diversifiés d’ETF, par exemple via des robo-advisors comme Yomoni, WeSave ou Marie Quantier en France». Lyxor est aussi en discussion avec des assureurs.

Pour séduire les institutionnels et résister à une concurrence accentuée par l’arrivée de nouveaux entrants comme Fidelity, JPMorgan ou Goldman Sachs, Lyxor a aussi comprimé ses marges. Par rapport à fin 2014, les frais de gestion moyens du gérant ont baissé de 15%, à 30 points de base.

Sur le même sujet

A lire aussi