«L’élection présidentielle française ne change pas les perspectives de la BCE»

le 15/05/2017 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Louis Harreau, stratégiste chez CA CIB

L'Agefi : La fin du risque politique en France ouvre-t-elle la voie à un tapering de la BCE?Louis Harreau : Comme Mario Draghi l’a indiqué, la BCE ne réagit pas à «la politique» mais «aux politiques» menées par les Etats lorsqu’elles ont des conséquences sur l'économie et sur l’inflation. Si elle...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

Sur le même sujet

A lire aussi