Le ralentissement de l’activité britannique devrait freiner les ardeurs de la BoE

le 10/05/2017 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Malgré une inflation qui devrait dépasser les 3% cette année, l'autorité pourrait maintenir à nouveau le statu quo à sa réunion de demain.

La pression monte progressivement pour la BoE. Si les économistes tablent sur un nouveau statu quo à la réunion de son Comité de politique monétaire (MPC) demain, les marchés demeurent pessimistes sur le moment qui sera choisi par l’autorité monétaire britannique pour réaliser sa première hausse...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

Sur le même sujet

A lire aussi