La perception du risque français recule

le 04/05/2017 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

La perception du risque français recule
(Crédit Fotolia.)

Le spread entre les rendements à 10 ans de l’OAT française et du Bund allemand est tombé sous le seuil des 45 points de base (pb) ce matin pour la première fois de l’année, au lendemain du débat entre Marine Le Pen et Emmanuel Macro et à quelques jours du second tour de l’élection présidentielle. Il a reculé de près de 20 pb depuis deux semaines. A 0,82%, le rendement de l’OAT 10 ans n’excède plus que de 4 pb et de 25 pb celui des titres d’Etat belges et néerlandais de même maturité, alors que le spread français face à ces deux pays avait atteint respectivement près de 20 et 50 pb quelques jours avant le résultat du premier tour de l’élection française.

L’Agence France Trésor en a profité pour placer ce matin 8 milliards d’euros d’OAT de maturité mai 2027, 2030 et 2036 à des niveaux de taux moyen pondéré respectifs de 0,81%, 1,07% et 1,49%.

Les spreads périphériques se sont également fortement resserrés avec la baisse de la menace d’un éclatement de la zone euro. Les titres portugais ont été les plus performants avec un resserrement du spread contre Bund de 60 pb au cours des deux dernières semaines, suivis des titres espagnols et italiens qui se sont resserrés de 25 et 20 pb face au Bund.

Sur le même sujet

A lire aussi