Le marché immobilier londonien subit les effets du Brexit

le 27/04/2017 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Les transactions sont en baisse à Londres, alors que Paris et Francfort ont progressé au premier trimestre.

Déjà en 2016, Paris avait attiré plus de capitaux que sa rivale britannique pour la première fois depuis dix ans. Un mois après le déclenchement officiel du Brexit, le repli du marché londonien semble se confirmer, même si les actifs les plus prisés devraient rester recherchés. Au premier...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

Sur le même sujet

A lire aussi