Les investisseurs retrouvent leur appétit pour les actifs plus risqués

le 25/04/2017 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

La levée partielle du risque politique en France s'est traduite par une forte compression des spreads et des CDS souverains et une hausse de l'euro.

cotations sur le marché
(Fotolia)
L'arrivée en tête d'Emmanuel Macron a fait disparaître des marchés hier les craintes que faisait peser le scénario d'un second tour de l’élection présidentielle entre partis anti-euro. Le spread de rendement à 10 ans entre l’OAT et le Bund s’est resserré de près de 20 pb pour repasser sous les 50...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

Sur le même sujet

A lire aussi