Les non-résidents réduisent leur détention de dette publique française

le 14/04/2017 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Les non-résidents réduisent leur détention de dette publique française
(Fotolia)

Les investisseurs étrangers ont réduit leur détention de dette à long terme de l'Etat français à son plus bas niveau depuis plus de dix ans à l'approche de l'élection présidentielle, selon la Banque de France. A fin 2016, leur taux atteignait ainsi 56%, contre 59% un an plus tôt, soit un plancher depuis 2005. Parallèlement, la part des non-résidents dans les actions cotées émises par des sociétés françaises est restée stable à 39%. Selon la Banque de France, 58% des titres de dette émis par les entreprises françaises sont détenus par des non-résidents, le pourcentage étant de 52% pour les banques.

A lire aussi