François Fillon laisse l’assurance vie en dehors de ses réformes fiscales

le 13/03/2017 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

François Fillon laisse l’assurance vie en dehors de ses réformes fiscales
(© Fotolia)

En détaillant lundi son programme économique, le candidat (Les Républicains) à l'élection présidentielle a précisé qu'il ne modifierait pas la fiscalité de l'assurance vie. Le programme du candidat prévoit la suppression de l'ISF (impôt sur la fortune) et la mise en place d'un prélèvement fiscal libératoire de 30% sur les revenus du capital, «sachant que les régimes de l'assurance vie et du Livret A ne changeront pas», souligne François Fillon dans un entretien aux Echos.

L'ancien Premier ministre avait déjà annoncé le principe de ce prélèvement libératoire de 30%, mais semblait vouloir à l'époque l'appliquer aussi aux revenus de l'assurance vie, aujourd'hui taxée à 23% (7,5% d'impôt après huit ans et 15,5% de prélèvements sociaux). Il se distingue sur ce point du programme d'Emmanuel Macron, qui souhaite, lui, appliquer ce prélèvement forfaitaire de 30% aux nouveaux flux sur l'assurance vie. 

La semaine dernière, la Fédération française de l'assurance et l'association d'épargnants Afer avaient critiqué ces projets de «flat tax» au cas où ils s'appliqueraient aux contrats d'assurance vie.

Sur le même sujet

A lire aussi