L’écart de rendement OAT-Bund s’accroît

le 20/02/2017 L'AGEFI Quotidien / Edition de 18H

L’écart de rendement OAT-Bund s’accroît
(Fotolia)

Le regain de nervosité lié à l'élection présidentielle en France a porté lundi l'écart de rendement entre l'OAT à 10 ans et le Bund allemand de même échéance au-dessus de 80 points de base, son plus haut niveau depuis novembre 2012, d'après les données de Tradeweb citées par l'agence Agefi Dow Jones. Le spread a atteint 83-84 points de base avant de revenir à 80 points.

Les tensions du marché obligataire se lisent également sur l'échéance 2 ans. Compris entre 5 et 10 points de base sur ce point de la courbe au début de l'année, le spread s'est écarté de 10 points de base lundi et culmine à 36 pb, selon les données Bloomberg. L'accès de tension de ce lundi est notamment dû à la publication d'un nouveau sondage montrant une hausse des intentions de vote en faveur de Marine Le Pen au premier tour de l'élection présidentielle (27%) et un resserrement de l'écart au second tour en cas de duel avec Emmanuel Macron.

L'apparition du risque politique français sur les radars des investisseurs se traduit par la forte hausse des positions ouvertes sur les contrats futures sur OAT, qui viennent de dépasser celles sur le Bund. «Cela témoigne d'un fort appétit des investisseurs pour shorter la dette souveraine française non seulement contre le Bund, mais de manière générale», note Nikolaos Panigirtzoglou, chez JPMorgan. 

Sur le même sujet

A lire aussi