Les investisseurs ne font pas payer de prime de risque supplémentaire à l’Italie

le 19/01/2017 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Le pays a placé 6 milliards d'euros d'obligations d'Etat à 15 ans à un spread de 18 pb, grâce à un carnet d'ordres de 23 milliards.

Les marchés n'ont pas sanctionné l’Italie après la dégradation de sa note par l’agence DBRS vendredi dernier. Le pays a réussi à placer 6 milliards d’euros d’obligations d’Etat (BTP) à 15 ans hier en concédant un spread de 18 pb au-dessus du taux de référence inférieur à son objectif initial,...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

Sur le même sujet

A lire aussi