La Cour constitutionnelle offre un répit au gouvernement italien

le 12/01/2017 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Elle se prononcera le 24 janvier sur la réforme du système électoral. Un référendum est évité sur le point clé de la réforme du marché du travail.

Le rejet hier par la Cour constitutionnelle italienne de la proposition de référendum qui était portée par le principal syndicat du pays, la Confédération générale italienne du travail (CGIL), sur les aspects les plus controversés de la réforme du marché du travail votée sous le gouvernement...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

Sur le même sujet

A lire aussi