Le Comité de Bâle reporte sine die la réforme de Bâle 3

le 03/01/2017 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

 La Banque des règlements internationaux (photo) abrite le Comité de Bâle.
(Bloomberg)

La réunion du GHOS, l'organe de supervision du Comité de Bâle qui rassemble gouverneurs de banques centrales et responsables de la supervision bancaire, ne se réunira pas le 8 janvier comme prévu. Il devait signer la finalisation des travaux de réforme des règles bancaires de Bâle 3, mais les tiraillements que provoque le projet rendent un accord impossible à cette date.

«Il faut plus de temps pour finaliser certains travaux, dont le calibrage final du cadre, avant que le GHOS puisse passer en revue le paquet de propositions», reconnaît le Comité de Bâle dans un communiqué publié mardi. L'organisation «est censée achever ce travail dans un futur proche», ajoute-t-elle.

Les projets du Comité de Bâle sur l'évaluation des actifs bancaires, et notamment l'idée d'instaurer un plancher d'exigences en capital, se heurtent à une vive opposition de l'industrie bancaire mais aussi des responsables politiques en Europe. Ceux-ci craignent que le modèle européen de financement par les banques ne soient pénalisé en raison de nouvelles exigences en capital. Début décembre, le Comité de Bâle a proposé que ce «floor» en capital soit mis en oeuvre de manière progressive entre 2021 et 2025, mais cette concession est jugée encore trop restrictive.

Sur le même sujet

A lire aussi