Le Panel Allocation revient en force sur les actions en 2017

le 02/01/2017 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Les gestions consacrent 49% de leur portefeuille aux actions, contre 45% en juillet. La part de cash se maintient au niveau élevé de 7%.

Le Panel Allocation revient en force sur les actions en 2017
Les gérants se sont renforcés en actions, passant de 45% en juillet à 49% en ce début janvier.
(Photo European Union EP.)

La tendance est donnée pour 2017. Les actions pèsent de nouveau près de la moitié des portefeuilles du Panel Allocation de L'Agefi. Depuis la fin de l’été, les gestions ont accentué leur exposition au risque actions, passant de 45% en juillet à 49% en ce début janvier. Soit un retour sur les niveaux du printemps 2016.

Signe de cette accélération, un panéliste sur deux s’est renforcé en actions, dont +5 points pour Allianz GI (60%), BFT IM (60%) et CPR AM (70%), et même +10 points pour Oddo Meriten AM (55%) et OFI AM (65%). Seuls NN IP, Aviva Investors, Russell et Amundi se sont légèrement allégés. Après une année de hausse, plus ou moins forte, pour les principaux indices occidentaux, «les marchés actions mondiaux continueront de progresser, grâce à l’amélioration des bénéfices, anticipe Natixis Global AM. Cette hausse sera toutefois limitée pour des raisons de valorisation». Pour 2017, Deutsche AM anticipe un marché actions «très volatile». Aussi, «nous restons concentrés sur les titres à forts dividendes et sur des secteurs porteurs tels que les technos, la santé, l’énergie, auxquels viendront s’ajouter diverses opportunités plus tactiques au coup par coup», ajoute la filiale de gestion d’actifs de Deutsche Bank.

Sur l’obligataire, le Panel continue à s’alléger. Cette classe d’actifs ne pèse plus que 36% des portefeuilles, le plus bas niveau depuis décembre 2015. Si sept gestions ont réduit leur exposition, dont La Française AM (-13 points à 49%), cinq se sont au contraire renforcées, dont +7 points pour CPR AM (7%) et pour Amundi (48%). «L’amélioration de la croissance devrait renforcer la qualité du crédit dans les secteurs des obligations d’entreprises, même si leur valorisation ne sera pas aussi attractive qu’en 2016», note Natixis Global AM.

Si la poche de liquidités reste stable au niveau élevé de 7%, les panélistes sont deux fois plus nombreux à avoir réduit leur position qu’à l’avoir augmentée. Oddo Meriten AM a ainsi abaissé son exposition de 10 points à 15% et Amundi de 6 points à 1%, tandis que La Français AM y consacre plus d’un quart de son portefeuille (+13 points à 29%).

En revanche, les mouvements ont été beaucoup plus rares sur les actifs alternatifs, qui se maintiennent à 8%. Six gestions se sont allégées, dont CPR AM (-7 points à 3%), OFI AM (-5 points à 30%) et Allianz GI (-5 points à 0%), pour une seule qui s’est renforcée, Aviva Investors (+5 points à 5%). 

ZOOM
(Illustration L'Agefi.)
ZOOM
(Illustration L'Agefi.)

Sur le même sujet

A lire aussi