La politique de change de la Chine revient dans le viseur des Etats-Unis

le 07/12/2016 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

La PBOC a procédé hier au plus fort relèvement du fixing quotidien du yuan contre dollar depuis juin après le durcissement de ton de Donald Trump ce week-end.

Si les critiques du nouveau président des Etats-Unis s’étaient jusqu’ici concentrées sur le Mexique, il a désormais ciblé la Chine comme un possible «manipulateur de changes». A la suite de la mise en cause par Donald Trump le week-end dernier sur Twitter des effets de la dévaluation du renminbi...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

Sur le même sujet

A lire aussi