Les investisseurs actions arbitrent entre Europe et Etats-Unis

le 02/12/2016 L'AGEFI Quotidien / Edition de 18H

Les investisseurs actions arbitrent entre Europe et Etats-Unis

Sur la semaine achevée au 30 novembre, et à l'approche du référendum italien du 4 décembre, les fonds investis en actions européennes ont subi des retraits nets de 2 milliards de dollars, selon la recherche de BoA Merrill Lynch et les statistiques d'EPFR. Les actions américaines, toujours portées par l'effet Trump, ont collecté quant à elles 4 milliards en net.

Par classes d'actifs, le thème de la grande rotation des obligations vers les actions s'est renforcé, avec 4,4 milliards de dollars de sorties sur les taux et 1,2 miliard de flux nets sur les actions (dont 6,3 miliards au travers des ETF). Sur les cinq dernières semaines, les retraits de fonds obligataires ont atteint leur plus fort total depuis 3 ans et demi, tandis que les flux vers les actions étaient au plus haut depuis 2 ans.

Les analystes de BoA Merrill Lynch ne constatent cependant pas d'euphorie des investisseurs pour la classe actions. Ils relèvent aussi qu'après les forts mouvements de réallocation consécutifs à la victoire de Donald Trump à l'élection présidentielle américaine, les flux se stabilisent. Pour la première fois depuis 5 semaines, les fonds actions émergentes et high yield ont connu une collecte positive.

Sur le même sujet

A lire aussi