Le Livre beige conforte la probabilité d’une hausse des taux américains

le 01/12/2016 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Sept des douze Fed régionales ont observé une croissance modérée sur la période allant de début octobre à la mi-novembre.

Salle du conseil de la Réserve fédérale américaine à Washington.
(Crédit Fed.)

L'économie américaine a continué de croître sur la période allant du début du mois d'octobre à la mi-novembre, mais certaines entreprises font état d'incertitudes persistantes dans le sillage de l'élection présidentielle du 8 novembre, a indiqué hier soir la Réserve fédérale dans son Livre beige. Ce compte-rendu économique, qui s'appuie sur des informations fournies par les douze Réserves fédérales régionales, montre que sept d'entre elles ont observé une croissance «modérée» sur cette période, tandis que trois d’entre elles ont fait état d'une «légère» croissance. «La plupart des perspectives sont positives, six Fed régionales attendant une croissance modérée (dans les prochaines semaines)», précise le rapport.

Incertitudes dans les services de santé

Dans la région de San Francisco, «la demande pour les services de santé est restée forte mais l'issue de l'élection a augmenté les incertitudes quant à l'avenir de l'Affordable Care Act et soulevé des interrogations sur un possible ralentissement de la croissance du secteur», nuance cependant le rapport. Dans la région de Boston, «les perspectives de nos contacts sont prudemment optimistes, la plupart d'entre eux estiment qu'il est trop tôt pour évaluer l'impact que l'administration Trump pourrait avoir sur l'immobilier commercial».  

Les ventes de détail sont également apparues «contrastées». Les ventes de véhicules automobiles neufs sont ressorties en baisse dans «la plupart» des 12 districts de la Fed, ce qui a profité au marché de l'occasion. Si 7 des 12 districts ont fait état de conditions plus tendues sur le marché du travail, la hausse des salaires est restée «modeste», voire «équilibrée», une tendance qui s'est manifestée tout au long de l'année. Les responsables monétaires sont à l'affût de signes montrant que les pressions sur les salaires sont à la hausse, étant donné que le taux de chômage était en octobre de 4,9%, niveau considéré comme proche du plein emploi.

Ce Livre beige, réalisé sur la base de données recueillies avant le 18 novembre, conforte globalement les pronostics des investisseurs qui parient sur une hausse des taux d’intérêt mi-décembre, lors de la prochaine réunion du comité de politique monétaire de l’institution.

Sur le même sujet

A lire aussi