«La BCE devrait étendre son QE jusqu’à septembre 2017»

le 21/11/2016 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Bastien Drut, stratégiste taux et changes chez Amundi

La BCE
(Photo DR.)

L'Agefi : Quelle pourrait être la stratégie de la Fed après l’élection de Donald Trump ?

Bastien Drut : Dans un premier temps, la remontée des anticipations d’inflation contentera les membres du FOMC, qui se plaignent de leur faiblesse depuis deux ans. Janet Yellen a d’ailleurs indiqué que la prochaine hausse de Fed funds arriverait « relativement tôt » (comprenons « décembre »).  Après des années de révision, les projections pour 2016/2017 semblent plus crédibles avec le changement d’administration (croissance et inflation plus soutenue). Cela dit toute montée des taux longs américains se traduit désormais par de l’appréciation du dollar. Cette appréciation du dollar continuera d’empêcher un cycle rapide de resserrement.

Qu’attendez-vous de la réunion de décembre de la Banque centrale européenne (BCE) ?

La BCE devrait étendre son assouplissement quantitatif jusqu’à septembre 2017 au moins, au rythme de 80 milliards d'euros d’achats par mois. Il est encore bien trop tôt pour la BCE pour envisager une réduction de ses politiques non conventionnelles : l’inflation sous-jacente ne montre aucun signe d’accélération, les anticipations d’inflation sont faibles, le chômage baisse plus lentement, les taux des pays du coeur de la zone ont remonté rapidement et le 10 ans italien a pris près de 100 pb en l’espace de deux mois. Cela dit on peut également s’attendre à une modification de l'orientation des anticipations (forward guidance).

Sur le même sujet

A lire aussi