La BoE renonce à baisser ses taux en raison de l’inflation

le 03/11/2016 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

La BoE renonce à baisser ses taux en raison de l’inflation
(Photo DR)

A l'issue de sa réunion de politique monétaire, la Banque d'Angleterre a relevé ses prévisions de croissance et d'inflation pour 2016 et 2017, renonçant du même coup à son biais accommodant. L'inflation, accentuée par la dépréciation de la livre sterling suite au vote du 23 juin sur un Brexit, atteindrait 1,3% en 2016, contre une prévision précédente de 0,8%. En 2017, la hausse de l'indice des prix s'élèvera à 2,7% selon la BoE, au lieu des 2% prévus jusqu'à présent et qui constituent également l'objectif de l'institution.

La Banque d'Angleterre a dès lors abandonné son projet de baisser une nouvelle fois ses taux d'intérêt, préférant adopter une position neutre. «Il y a des limites à ce qui peut être toléré en matière de dépassement de l'objectif d'inflation», a précisé la banque centrale dans un communiqué. Le vote en faveur du Brexit avait incité début août la Banque d'Angleterre à abaisser son taux directeur pour la première fois depuis 2009 et à relancer son programme de rachat d'obligations. L'institution ajoutait à l'époque ne pas exclure une nouvelle baisse de taux.

La croissance du PIB est attendue cette année à 2,2% au lieu de 2%, et l'an prochain à 1,4% au lieu de 0,8%. En revanche, la BoE a abaissé sa trajectoire pour 2018, avec une prévision de croissance revue de 1,8% à 1,5%.

Sur le même sujet

A lire aussi